Nous sommes tous créatif

Oui! Nous sommes tous créatif. Même toi qui dit ne pas avoir le sens artistique. La créativité n’est pas réservée uniquement aux artistes. Nous avons tous les moyens de la développer. Comme le mentionne David Usher (Oh que j’ai écouté ses CD dans mon adolescence!) dans son livre Let the elephants run. Unlock your creativity and change everything : «La créativité c’est 95 % de travail et de discipline et 5 % d’inspiration [1]».

Dans les deux prochain billets, je vais vous proposer quelques trucs et techniques pour vous aider à développer cette créativité et la mettre à profit lors des séances de génération d’idées au travail, mais commençons par quelques bases simples pour bien comprendre ce qu’est la créativité.

Le cerveau

La créativité est un processus en quatre phases qui nécessite l’utilisation des deux hémisphères de notre cerveau. Le droit est le siège des aptitudes spatio-visuelles et la création artistique alors que le gauche est celui qui entre en fonction lorsque l’on parle ou qu’on analyse. Les deux hémisphères travaillent en collaboration. Tout au long du processus de créativité, notre cerveau est appelé à utiliser ces deux hémisphères. Nous aurons tantôt une pensée convergente (analytique) et un autre tantôt une pensée divergente (créer des possibilités).

Le processus

  1. La première étape consiste à s’imprégner du problème et pour cela il est primordial de bien définir ce dernier. Ensuite, on commence à chercher l’information, partout, partout, partout. Comme a dit Albert Einstein : «Sachez où trouver l’information et comment l’utiliser. C’est le secret du succès.» C’est également à cette étape que nous notons les premières idées qui nous viennent et nous pouvons même utiliser quelques techniques que je vais vous proposer dans la troisième partie de cette série.
  2. Ensuite, on laisse mijoter. Comme une bonne soupe, sur le rond du poêle, lors d’une journée froide d’hiver afin d’en faire ressortir toutes les saveurs. C’est à cette étape qu’inconsciemment, on tisse un aperçu de solution, ce qui nous amène à la troisième étape.
  3. Eurêka! J’ai trouvé l’idée… ou du moins une idée. La première idée est rarement la finale, par contre elle nous permet de cheminer. C’est à ce moment que l’on note tout ce qui nous passe par la tête, sans jugement. Ayez toujours un calepin et un crayon ou votre téléphone sous la main pour noter ces idées de génie car on ne sait jamais quand elles vont arriver.
  4. Finalement, vérifier ces merveilleuses idées. Sont-elles réalisables? Répondent-elles à notre problème? Quels sont les impacts sur l’organisations, les employés, les clients, les systèmes, les finances, etc.

Je prends le temps de commencer en vous exposant ce processus car il faut comprendre que les bonnes idées ne tombent pas du ciel. Elles n’arrivent pas par chance, mais à la suite d’un travail cognitif. Donc, si vous souhaitez être plus créatif, être en mesure de générer plus d’idées, vous devez vous accorder du temps pour passer à travers ce processus (entendre TOUTES les étapes du processus) et vous en verrez les résultats. Cela peut se faire en 3 jours, comme ça peut prendre 20 jours, il n’y a pas de durée précise, c’est comme ça, il faut savoir laisser mijoter juste à point!

Suivez-vous ce processus de création?

Dans le prochain billet, je vous propose 5 trucs pour muscler votre cerveau. 

[1]Traduction libre.

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *