Série Entreprise créative – Dans le monde d’Harry Potter

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. » J’adore cette citation d’Oscar Wilde et en créativité elle prend tout son sens. C’est pourquoi aujourd’hui je vous présente une technique qui favorise la production de plusieurs idées: la liste de souhait.

Tel que mentionné par Carrier et Gélinas [1] elle «vise à construire une image de ce que pourrait être une situation idéale face à un défi ou à un problème, puis à diriger l’effort créatif pour s’en rapprocher.» 

Ce que j’aime de cette technique? Elle nous empêche de se limiter à quelques contraintes que ce soit. Au cours de ma carrière, j’ai animé plusieurs réunions et ateliers de créativités, rapidement les participants se mettent des limites. Combien de fois j’ai entendu: « Oui mais ça va coûter trop cher! … Oui mais M. X voudra jamais! … Oui mais…» 

Avec cette technique, on arrête les « oui mais…» (bon il y en a toujours un pour qui c’est plus difficile, mais avec l’aide des autres, il arrive toujours à se prêter au jeu) et on se concentre sur ce que nous pourrions faire. Après nous parlerons de faisabilité.

Comment on s’y prend?

1. On formule le problème en défi. J’ai d’ailleurs un article à ce sujet pour savoir comment s’y prendre, juste ici.

2. On sort la baguette magique (oui oui, faite vous en une) et on proclame que pour les 10 prochaines minutes, nous sommes dans le monde d’Harry Potter et que tout est possible. Invitez les participants à fermer les yeux et imaginer ce monde idéal. (Pour certain il sera peut-être plus facile d’écrire leur souhaits, alors offrez leur papier et crayon!)

3. Une fois le temps écoulé, chaque participant partage sa vision de la solution idéale avec le plus d’information possible. On note chaque souhait sur un post-it.

4. Ensuite, on reprend chaque souhait et on identifie des idées qui nous permettent de tendre vers ce dernier.

Ainsi, on tend de plus en plus vers uns situation idéale et une idée qui pourra être évaluée plus en profondeur.

C’est une technique que j’aime beaucoup utilisée, qui est appréciée par les participants et qui crée de beaux moments, de belles discussions et beaucoup de plaisir.

Alors, allez-vous tester cette idée prochainement?

[1] CARRIER, C. ET GÉLNIAS, S. (2011). Créativité et gestion. Les idées au service de l’innovation, Presse de l’Université du Québec.


Qu’est-ce que la série Entreprise créative? C’est ici.

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *